Benserade au XXI° siècle

Retour

On parle encore un peu aujourd'hui de notre poète :

Françoise Chandernagor, dans son livre l'allée du Roi rappelle en page 263 de l'édition Folio de 2007
que Louis XIV appréciait le travail de Molière tout comme celui de Benserade.

On peut rappeler ici qu'en 2012 l'association Les amis de Lyons-la-Forêt a fêté les 400 ans de Benserade
et parle de cet anniversaire sur son site internet http://amisdelyons.com/2012/10/28/isaac-de-benserade-aurait-eu-400-ans/

A Reims, en 2012, on a pu assister à un concert qui comprenait des extraits (musique et paroles) de 3 ballets de Benserade et de pluseurs comédies-ballets de Molière.

La pièce Iphis et Iante de Benserade avait été présentée au Théâtre Gérard Philipe de Saint-Denis en 2013
site http://jefopera.blogspot.com/2013/04/

et à cette occasion, on pouvait lire dans le numéro du 27 avril 2013 du journal La Croix l'article de Didier Meureuze suivant :


On peut indiquer que cette pièce a été présentée aussi en 2013 à Chambéry et à Marseille au Théâtre du Gymnase.

 

Et le 15 juin 2019, Benserade était à Gentilly !

Effectivement, la Société d'Histoire de Gentilly organisait ce jour-là une une conférence-promenade dont le thème était" l'eau, l'eau de la Bièvre". Les personnes qui assistaient à cette conférence-promenade ont ainsi pu entendre plusieurs "conférenciers" qui représentaient des professions ayant des rapports avec l'eau de la Bièvre, un tanneur, une blanchisseuse, ainsi que quelques personnages connus sur Gentilly :on peut citer Victor Hugo, Madame de Maintenon et Isaac de Benserade, chacun revenant sur un aspect de sa vie dans la ville.

Dans la peau de Benserade, j'ai rappelé ce que Benserade aurait pu voir en 1931, à Gentilly dans une salle de spectacle où les jeunes du patronage paroissial, l'Avenir de Gentilly, fêtaient leur 25° anniversaire. Le nom de ce spectacle était "Sur son 31, mon Gentilly sourit" et, le scénario revenant sur l'histoire de la ville, et permettait de voir sur scène des jeunes dans les rôles de Victor Hugo, Saint-Louis et sa mère la Reine Blanche, et bien sûr Isaac de Benserade.

On pourra découvrir ce scénario qui date de 1931 en accédant au site internet de l'histoire de ce patronage, de l'Avenr de Gentilly en cliquant sur http://avenirgentilly.free.fr

On pourra aussi accéder directement à ce scénario en cliquant sur http://avenirgentilly.free.fr/pages-patros/pages-gentilly/gentilly-1931-01.html , Benserade étant sur scène au cours du premier acte.

 

On trouvera ci-dessous le texte qui a été lu par Benserade, texte qui faisait partie du thème de la journée du 15 juin, rappelant que la maison du poète était située sur le bord de la Bièvre.

   

Benserade pendant son intervention le 15 juin 2019 !

 

On peut indiquer ici que deux représentations du Ballet Royal de la Nuit, l'un des premiers ballets de Benserade,
sont prévues à Versailles les 15 et 17 mai 2020 à l'occasion des 250 ans de l'opéra royal.
On pourra en reparler.

Retour