Retour

Introduction

Le 15 juin 2019 la Société d'Histoire de Gentilly organisait sur Gentilly une promenade-conférence sur le thème de l'eau, l'eau de la Bièvre au cours de laquelle des conférenciers ont abordé des thèmes en rapport avec la rivière : c'était des métiers ( un tanneur, une blanchisseuse) ou des personnages qui faisaient partie de l'histoire de la ville (Victor Hugo, Madame de Maintenon ou Isaac de Benserade). Et c'est ainsi que j'ai été amené à jouer le rôle de Benserade et donc à me plonger dans la vie de ce personnage qui vivait à l'époque de Louis XIV et que personne ne connait aujourd'hui en France (à l'exception des habitants des villes de Gentilly et de Lions-la-Forêt) J'ai donc fait des découvertes et je me suis dit qu'il pourrait être intéressant de mettre ces découvertes à la disposition de tous. C'est pourquoi j'ai créé ce site internet. On pourra ainsi découvrir que, si Benserade, aujourd'hui, est inconnu de tous, à l'époque, il était connu tout comme Corneille, Molière, Racine, La Fontaine, Boileau ou encore Lully, personnes bien connues des Français aujourd'hui.

Personnellement, je le connaissais très peu : j'avais vu qu'il existait une rue Benserade à Gentilly, et, en me penchant sur l'histoire du patronage paroissial de Gentilly au début du XX° siècle, patronage dont le nom était l'Avenir de Gentilly, j'avais vu qu'en 1931, à l'occasion des 25 ans de ce patronage, les jeunes avaient présenté un spectacle qui revenait sur l'histoire de la ville, un certain nombre personnes qui faisaient partie de cette histoire étaient sur scène, et qu'en particulier, un jeune tenait le rôle d'Isaac de Benserade : non seulement ce jeune avait récité un quatrain du poète, mais il avait aussi récité un sonnet rédigé sans doute par un adulte faisant partie de l'environnement adulte de ce patronage, sonnet écrit dans le style du poète.

(on pourra si on le souhaite accéder au scénario du spectacle qui  date de 1931 en accédant au site internet http://avenirgentilly.free.fr , le spectacle s'intitulant "Sur son 31 mon Gentilly sourit", Benserade  étant sur scène au premier acte).

Sur ce site, on va pouvoir découvrir différents aspects de la vie de ce personnage par l'intermédiaire de reproductions de documents d'époque (livres et journaux). Pour chaque document présenté, chaque fois que cela a été possible, j'ai associé la couverture du livre lorsqu'il s'agissait d'un livre, ou la manchette du journal dans le cas d'un journal : cela permet de mieux se plonger dans le document et de mieux appréhender l'environnement dans lequel Benserade a vécu, et ce sont tous ces documents qui vont permettre à l'internaute de découvrir progressivement les différentes facettes de Benserade.

Dans le numéro de novembre 1907 du journal La Normandie Littéraire, Henri Dubosc revenait sur ce personnage
et sur le fait qu'il était oublié déjà à cette époque.

De plus, certains traits de son caractère le diffèrent de ses contemporains comme ses réparties souvent cinglantes, parfois très appréciées, parfois un peu moins ...

L'objectif de ce site est donc de permettre à chacun, facilement, d'en savoir un peu plus sur ce personnage
qui n'aurait pas dû tomber dans l'oubli comme l'écrivait Emile Faguet dans sa Petite Histoire de la Littérature Française en 1925.

Pour connaitre un peu Benserade, on peut consulter un dictionnaire.
Le Dictionnaire Quillet en 6 volumes dans son édition de 1934 donne par exemple les informations suivantes.

On a ici un résumé du personnage qui compte trois aspects importants de sa vie , les vers du poète, sa réputation à l'époque et son sonnet de Job. D'autres points importants sont oubliés (il a été élu à l'académie française en 1674 par exemple) et le texte comporte deux erreurs : Benserade est né en 1612 et non 1613, et il n'est pas né à Paris mais à Lyons-la-Forêt en Normandie.

On peut également donner une autre caractéristique de Benserade est qu'il a pu très vite s'élever dans la société de son époque comme on peut le lire dans le livre de Paul de Musset (le frère d'Alfred de Musset), livre intitulé Extravagants et originaux du  XVII° siècle de 1863 :

   

Effectivement, comme le lecteur (ou plutôt  l'internaute) va pouvoir le vérifier, on peut dire que Benserade était extravagant et original.

On peut alors citer 3 points originaux :

- Benserade a quand même écrit les livrets de la plupart des ballets de cour dansés par Louis XIV entre 1651 et 1681, soit, pendant une trentaine d'années !
- Tout comme La Fontaine, Benserade a transcrit en vers des fables d'Esope, certaines ayant été inscrites sur les fontaines du Labyrinthe de Versailles !
- A l'académie Française, Benserade a prononcé un jour un discours en vers qui contenait des flèches contre les 40 académiciens et  qui a fait parler de lui !

Eh bien, si le lecteur veut en savoir plus, il est invité à se promener sur ce site internet sur lequel il trouvera des extraits de nombreux livres et journaux.

On trouvera ci-après quelques portraits de Benserade :

image trouvée sur le site :
https://geudensherman.wordpress.com/lit-17-fr/01-1600-1640/isaac-de-benserade-1612-1691/
portrait qui se trouve aussi dans le livre Les hommes illustres qui ont paru en France pendant ce siècle avec leur portrait au naturel, tome 2, Slatkine Reprints, Genève, 1970.
Ce tableau, peint par Gérard Edelinck (1666-1707) se trouve au Rijksmuseum d'Amsterdam.

  

Le portrait suivant est mentionné dans l'Inventaire des Fonds Français, graveurs du XVIII° siècle de Marcel Roux
portrait gravé par Étienne Jehandier Desrochers (1668-1741), graveur du Roi et de son Académie de peinture et sculpture.
Ce graveur fut gratifié de sa Majesté Impériale d'une Médaille d'or en 1723 et d'une du Prince de Hesse d'Armstadt en 1726 : (portrait)

   

Texte situé au bas du portrait :

Ce bel esprit eut des talents divers,
Qui trouveront l’avenir peu crédule :
Loin d’être flatteur dans ses vers,
D’y plaisanter les grands il ne fit point scrupule,
Sans qu’ils le prissent de travers ;
Il fut vieux et galant sans être ridicule.

 

gravure de Gérard Edelinck que l'on peut trouver sur le site de Encyclopedia Britannica :
https://www.britannica.com/biography/Isaac-de-Benserade/images-videos/media/1/61061/22523

Portrait de Benserade au British Museum
Lithographie de . Bernard Romain Julien d'après Edelinck.

le portrait ci-dessus est à l'origine du portrait présenté ci-dessous que l'on a pu trouver sur le site de walmart
sur lequel l'année 1613 n'est pas l'année de sa naissance !  :
https://www.walmart.com/ip/Isaac-de-Benserade-1613-Canvas-Art-Ken-Welsh-Design-Pics-24-x-30/194544594?wmlspartner=bizratecom&affcmpid=3104178214&tmode=0000

Le portrait ci-dessous a été réalisé en 1674, date de l'élection de Benserade à l'académie française
Portrait anonyme, musée du château de Versailles
image trouvée sur la page https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Isaac_de_Benserade_-_Versailles_MV_2927.jpg

       

Tous les documents présents sur ce site ont pu être trouvés grâce à internet, et pour la plupart des documents présentés, j'ai mis à côté une reproduction de la couverture du livre quand il s'agit d'un livre ou la manchette du journal lorsqu'il s'agit d'un journal. Celà permet de mieux apréhender le lieu et la date où cette information a pu être générée et connue du grand public.

J'ai également pu découvrir que de nombreux livres sur le sujet qui se trouvaient sur les rayons de bibliothèques d'universités dans le monde entier avaient été numérisés et donc mis à la disposition du public. Et il en a été de même pour les journaux de toutes les époques. J'en ai donc profité.

On pourra voir sur ce site qu'un certain nombre d'informations concernant Benserade sont restées floues (date et lieu  de naissance, de décès, ... ) à certaines époques mais je pense qu'il n'est pas nécessaire  de s'apesantir sur ce flou. On trouvera également sur ce site quelques reproductions de documents d'époque provenant des Archives Nationales, documents notariaux avec la signature de Benserade, en page "Benserade à Gentilly"

 

Bonne consultation du site

Bernard Combe

Retour