Le Labyrinthe de Versailles

Retour

Le projet du labyrinthe de Versailles a d’abord été conçu pour le jardin de Fouquet à Vaux-le-Vicomte, mais la disgrâce de Fouquet en empêcha la réalisation. Ce projet était né de la conception commune de Le Nôtre, Le Brun, Charles Perrault et Jean de La Fontaine. Les allées du labyrinthe devaient permettre au visiteur de passer devant des fontaines rappelant les fables d'Ésope.

Chargé par Louis XIV de créer les jardins du château de Versailles, Le Nôtre a repris le projet de ce labyrinthe, et La Fontaine étant interdit à Versailles pour avoir pris la défense de Fouquet, c’est Benserade qui sera amené à rédiger les quatrains rappelant le thème des fables associées à chaque fontaine. Ce labyrinthe était destiné à l'éducation du Grand Dauphin : Le circuit permettant au fils de Louis XIV de lire ces fables et morales d'Ésope. Bossuet qui fut précepteur du fils de Louis XIV de 1670 à 1680 utilisa cette promenade pour instruire en divertissant... ou divertir en instruisant.

Les travaux d'aménagement furent réalisés par Le Nôtre de 1672 à 1677, les groupes statuaires étant créés par plusieurs sculpteurs : les animaux avaient la bouche ouverte pour laisser passer des jets d'eau symbolisant la parole et des légendes en vers présentes sur les fontaines étaient gravées en lettres d'or sur des plaques de bronze peintes en noir. Elles reprenaient le contenu des fables, sous forme de quatrains.

Les 333 statues d'animaux demandant beaucoup d'efforts d'entretien, Louis XVI prendra la décision en 1778 de détruire le labyrinthe. On le remplacera par un jardin à l'anglaise appelé "Jardin de la Reine", conformément aux vœux de Marie-Antoinette, seul le paon qui se trouvait sur la 16° fontaine a pu être conservé (voir ci-dessous).

On pourra trouver ci-dessous plusieurs livres de 1677 et 1693 qui décrivent ce labyrinthe.

Plan du labyrinthe : http://cheloniens.free.fr/CPs/FrAutres/Versailles001.html

 

Livre Versailles ou la figure du roi de Gérard Sabatier, Albin Michel, 1999

Info trouvée sur le site :
https://www.lafontaine.net/lesFables/afficheFable.php?id=200


Le livre de Charles Perrault (et de Benserade) de 1677

Début du livre Le labyrinthe de Versailles édité par Charles Perrault, livre qui a été édité en 1677,
livre de 76 pages accessible sur https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6481170p/f40.item.texteImage.zoom

Le livre comprend deux parties : dans la première, on trouve les fables en prose écrite par Charles Perrault suivies chacune d'une morale,
et dans la deuxième partie, ces mêmes fables écrites en vers par Benserade, chacune étant accompagnée d'une gravure.

       

       

Exemple de fable : Le Lièvre et la Tortue, présente deux fois dans le livre :


texte de Charles Perrault


 

Poésie de Benserade


 

Autre fable : fable en prose écrite par Charles Perrault :

Autre fable en vers écrite par Benrserade : Le Renard et du Corbeau.
(on peut remarquer les jets d'eau qui sortent de la gueule du renard et du bec du corbeau ! )

Ce livre de 1677 de Charles Perrault et Benserade était rappelé deux ans plus tard dans
l'Histoire de l'Imprimerie Royale du Louvre, de Auguste Bernard  en 1867.

Cette édition était également mentionnée dans le Dictionnaire des Ouvrages Anonymes de Ant.Alex Barbier de 1882

 

Rappel du livre de Perrault de 1677 dans l'article suivant qui date de 2012
https://www.persee.fr/doc/bude_0004-5527_2012_num_1_1_6975

Ce livre de Charles Perrault a fait l'objet d'une réédition en 1682 à Amsterdam, édition en 4 langues dont le titre était  :
 Labyrinte de Versailles. The Labyrinth of Versailles. Der Irr-garte zu Versailles. ’t Dool-hof tot Versailles
chez  Nicolaus Visscher, suivie d'une seconde édition en 1722 :

Dans ce livre, dans une première partie, deux pages sont consacrées à chacune des 39 fables
on peut y lire, dans les 4 langues, en prose, d'abord l'histoire racontée par la fable puis une description de la fontaine elle-même,
puis, dans une seconde partie du livre, pour chaque fable, le quatrain qui a été traduit en anglais, allemand et en flamand.
Certaines des fables sont accompagnées de gravures (mais pas toutes).
Ci-dessous, la fable Le Paon et le Rossignol : à gauche, l'histoire de la fable et la description de la fontaine
 et à droite la fable elle-même dans les 4 langues, puis en dessous, la gravure représentant la fontaine.

On pourra constater que la personne qui a traduit les vers de Benserade (personne inconnue) a respecté la versification.

           

On pourra constater que le titre de la gravure est rédigé en flamand.


Le livret de présentation du Labyrinthe (de 1693) 

La description du labyrinte parue en 1693 dans un livre
https://archive.org/details/gri_33125008641280/page/n11

  

Le nom de Benserade est mentionné sur la page.

La fable Le Paon et le Rossignol
(qui se retrouvera plus tard dans l'édition des fables de Benserade)

Dans cette édition du livre, on peut voir que les fables sont accompagnées de commentaires qu'on n'a pas vus dans l'édition de 1677


On peut encore mentionner le livre de Jacques Bailly (Musée des Beaux-Arts de Paris) de 1675.
https://fr.wikiversity.org/wiki/Trente-six_fables_d%27Ésope

2 fontaines parmi les 39 :

le renard et le corbeau

le lièvre et la tortue


le labyrinthe était mentionné encore dans le livre Description de Paris, ... de M. Piganiol de la Force de 1742.

Le paon qui se trouvait sur la fontaine de la fable "Le paon et le rossignol" n'a pas été perdu :
On pouvait le voir aux Gobelins lors des journées du Patrimoine des 21 et 22 septembre 2019.
(seule sa tête a été perdue ! )

D'autres statues sont conservées dans "la petite écurie" à Versailles :
On pourra voir ci-dessous quelques unes de ces statues sur les images extraites du documentaire "Jean de La Fontaine, l'Homme à Fables"
qui avait été diffusé sur France 3 en mai 2021 dans le cadre de la série "Secrets d'Histoire" :

Statue d'Esope qui se trouvait à l'entrée du labyrinthe :

Autres statues du labyrinthe conservées à la petite écurie :

Un coq de la fontaine "les coqs et la perdrix" (fable numéro 2)

Nouveau syllabaire ingénieux composé des fables d'Esope (de 1754) 

Les quatrains de Benserade seront encore présents en 1754 dans le livre de Louis Lacroix présenté comme un livre destiné à l'éducation des jeunes et contenant des exercices de lecture et les morales que l'on peut tirer de ces fables. Ces morales, sous forme de quatrains, sont celles que l'on trouve dans le livre que l'abbé Jean-Baptiste Morvan de Bellegarde publia en 1703 dans son livre  Les cinq fabulistes ou les trois cents fables ... On ne peut que constater que le nom de Benserade n'est pas mentionné dans le livre.

     

    


Avant-propos qui précise le but du livre
 
La fable "le Renard et le Corbeau" :
le quatrain de Benserade
suivi de la morale sous la forme d'un quatrain
 

Le plan du Labyrinthe de Versailles dans le livre 

Retour

 

l