Rapports de Benserade avec les autres écrivains de son époque

Retour

Les rapports qu'a eus Benserade avec ses contemporains ont parfois été difficiles, mais ce qui est original, c'est que souvent, leurs commentaires étaient rédigés en vers, comme on peut par exemple le lire sur cet article de Mme Lila Maurice-Amour qui est paru dans les  Cahiers de l'Association internationale des études francaises, 1957, n°9.

    

Rapports avec Madame de Sévigné

Benserade est pour Mme de Sévigné  l'auteur des Ballets dans lesquels sa fille avait dansé à la Cour.

 

Lettres de Madame de Sévigné recueillies et annotées par M. Monmerqué

Dans la notice biographique sur Madame de Sévigné de ce document,
on peut voir que les rapports entre Benserade et les Sévigné mère et fille étaient au beau fixe

et dans le livre Lettres Choisies de Madame de Sévigné 1648-1696 édité en 1923
on peut trouver cette lettre.

Rapports avec Furetières

Les rapports avec Furetière étaient moins bons
comme on pouvait le lire dans le tome V des Mémoires de l'Académie de Dijon
(il faut dire que Furetière avait été exclu de l'académie pour avoir édité son propre dictionnaire)

On pourra voir dans cette lettre de Madame de Sévigné à son cousin Bussy-Rabutin
que les rapports entre Benserade et Furetière n'étaient pas au beau fixe, loin de là !

Dans les Oeuvres de Boileau publiées en 1757 par M. de Saint-Marc, une note revient sur ce que Furetière avait écrit sur Benserade



Lors du colloque du Centre International de Rencontres sur le XVII° siècle de Tunis les 14-16 mars 2002,
 Mariette Cuenin-Lieber rappelait le portrait de Benserade fait par Furetière peu de temps après avoir été exclu de l'académie française,
 portrait peu flatteur
On peut être surpris de découvrir le titre de la communication mentionnée ci-dessous, mais on peut rappeler que :
dans le Ballet de Psyché, créé en 1656, plusieurs esclaves maures, cadeau de Marc-Antoine à Cléopâtre dansent,
dans le Ballet d'Alcidiane, créé le 14 février 1658, d'autres esclaves maures accompagnent à la guitare la princesse de Mauritanie
dans le Ballet de l'Impatience, créé le  19 janvier 1661, ce sont quatre marchands maures qui sont impatients de voir arriver leurs vaisseaux !

Rapports avec Molière

On pourra tout savoir sur les rapports qui ont existé entre Benserade et Molière sur la page qui leur est consacrée

Rapports avec Racine

Extrait du document Louis Racine : Mémoires sur la vie et les ouvrages de Jean Racine

Dans son livre Les ennemis de Racine, de 1879, F.Deltour montre que les rapports entre les intellectuels du XVII° siècle étaient parfois difficiles !

Rapports avec Mazarin    

Dans son livre "Extravagants et originaux du XVII° siècle", Paul de Musset nous apprend qu'un peu après la querelle des sonnets,
en 1649, Mazarin qui avait préféré le poème sur Job au poème de Vincent Voiture, semblait apprécier Benserade : le cardinal lui avait demandé de traduire des poèmes
qu'il avait écrits jadis en langue italienne, et c'est ce que notre poète a fait : il recevra même une pension !

Retour